Tanguy Viel, célébré au Salon du livre !

Une cérémonie joyeuse et sincère qui clôture l’aventure de cette première édition !

Le jury a remis à Tanguy Viel, mercredi 26 avril, le Prix du Public du Salon du livre de Genève pour son roman Article 353 du code pénal* (Minuit). 

Ce prix est doté de 5'000 francs suisses ainsi que d’un stylo collector Caran d’Ache.

Tanguy Viel sera jeudi 27 avril à 12h sur la scène de l’apostrophe.

Un immense merci aux dix jurés, Claire Bailly, Catherine Marxer, Jean-Paul Monchau, Lucile Airiau, Frédéric Erard, Laëtitia Rubine, Emilie Loertscher, Basil Reinhard, Alice Bairoch et Frédéric Elkaim pour leur généreuse participation.

A l’année prochaine pour une seconde édition toute aussi magnifique !

 

* Roman noir éblouissant d’humanité, confession politique et sociale poignante, Article 353 du code pénal relate l’histoire d’un ex-employé de l’arsenal de Brest auditionné par un juge après l’assassinat du promoteur immobilier qui l’a escroqué.

 

Histoire d'un prix

Lundi 3 avril 2017 lors d'une soirée aux Editions Favre à Lausanne... 

Le jury a choisi de retenir 3 œuvres parmi la sélection initiale de 10 romans :

  • La Sonate à Bridgetower, Emmanuel Dongala (Actes Sud)

N’en déplaise à l’ingrate postérité, la célèbre Sonate à Kreutzer n’a pas été composée pour le violoniste Rodolphe Kreutzer, qui d’ailleurs ne l’a jamais interprétée, mais pour un jeune musicien tombé dans l’oubli. Comment celui-ci est devenu l’ami auquel Beethoven a dédié l’un de ses morceaux les plus virtuoses, voilà l’histoire qui est ici racontée. De Paris à Londres, puis Vienne, ce récit d’apprentissage aussi vivant qu’érudit confronte aux bouleversements politiques et sociaux – notamment la mise en cause de l’esclavage aux colonies et l’évolution de la condition des Noirs en Europe – les transformations majeures que vit le monde des idées, de la musique et des sciences, pour éclairer les paradoxes et les accomplissements du Siècle des lumières.

  • La baleine thébaïde, Pierre Raufast (Alma)

Fraîchement diplômé, Richeville, jeune homme timide et idéaliste embarque au nord de l’Alaska, sur un bateau. Objectif : retrouver la fameuse « baleine 52 », qui chante à une fréquence unique au monde. Mais l’équipage affrété par le sinistre Samaritano Institute a d’autres desseins. Au menu : l’inquiétant Dr Alvarez, un hacker moscovite, une start-up californienne, une jolie libraire et des cétacés solitaires, mutants ou électroniques qui entraînent Richeville dans un tourbillon d’aventures extraordinaires.

  • Article 353 du code pénal, Tanguy Viel (Minuit)

Pour avoir jeté à la mer le promoteur immobilier Antoine Lazenec, Martial Kermeur vient d'être arrêté par la police. Au juge devant lequel il a été déféré, il retrace le cours des événements qui l'ont mené là : son divorce, la garde de son fils Erwan, son licenciement et puis surtout, les miroitants projets de Lazenec. Il faut dire que la tentation est grande d'investir toute sa prime de licenciement dans un bel appartement avec vue sur la mer. Encore faut-il qu'il soit construit.

Lundi 8 février 2017, les 10 jurés se rencontraient pour la première fois. 

Portraits : 

  • Claire Bailly, 31 ans, trader
    Elle aime Virginie Despentes, Jean-Christophe Grangé, Jonathan Coe, Carlos Fuentes et Emile Zola.
    Ses dernières lectures ? Autobiographie de ma mère de Jamaica Kincaid, Le Comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas et Yeruldelgger de Ian Manook.
     
  • Catherine Marxer, 63 ans, psychologue
    Elle a pris plaisir à lire Viva de Patrick Deville, Berezina de Sylvain Tesson et Les chiens et les loups d’Irène Némirovsky.
    Que dévore-t-elle ? Les romans contemporains, les policiers, les thrillers, les essais consacrés aux sujets de société et les écrits historiques.
     
  • Jean-Paul Monchau, 67 ans, diplomate à la retraite
    Il aime lire Romain Gary, Philip Roth, Jean-Marie Le Clézio, Alain Mabanckou et Leïla Slimani.
    Ses lectures coup de cœur de 2016 : Ecoutez nos défaites de Laurent Gaudé, 2084 : la fin du monde de Boualem Sansal et La liste de mes envies de Grégoire Delacourt.
     
  • Lucile Airiau, 25 ans, étudiante en Master de muséologie
    Ses auteurs favoris ? Honoré de Balzac, Elena Ferrante, Albert Camus, Boris Vian et Jim Harrison.
    Les 3 derniers romans lus : Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano, Dalva de Jim Harrison et Maggie Cassidy de Jack Kerouac.
     
  • Frédéric Erard, 30 ans, assistant doctorant en droit
    Ses derniers coups de cœur : Rimbaud le fils de Pierre Michon, Confiteor de Jaume Cabré et Melnitz de Charles Lewinsky.
    Il parle de littérature ici »
     
  • Laëtitia Rubine, 25 ans, animatrice scolaire
    Ses derniers coups de cœur ? Le roman de Boddah de Héloïse Guay de Bellissen, Comment tu parles à ton père de Joann Sfar et Vivre vite de Philippe Besson.
    Elle récemment dévoré… Chanson douce de Leïla Slimani, Camille, mon envolée de Sophie Daull, Ça m’agace de Jean-Louis Fournier.
     
  • Emilie Loertscher, 38 ans, cheffe de projets
    Ses auteurs fétiches ? Jean d’Ormesson, Jim Harrison, Arto Paasilinna, Tonino Benacquista et Marguerite Duras.
    Ses 3 derniers romans préférés ? Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie, Chanson Douce de Leïla Slimani et Les Intéressants de Meg Wolitzer.
     
  • Basil Reinhard, 26 ans, mathématicien
    Il aime Albert Camus, Gibran Khalil Gibran, Jean Echenoz, Khaled Hosseini et John Kennedy Toole.
    Ses 3 dernières lectures ? Recueil de nouvelles de Fiodor Dostoïevski, The man who knew infinity de Robert Kanigel et A l’est du grand couloir de Maurice Zermatten.
     
  • Alice Bairoch, 30 ans, assistante de recherche
    Elle est fan de Philip Pullman, William Somerset Maugham, Elizabeth George, Anne B.Ragde et Jane Austen.
    Ses types de lecture ? Fictions, romans contemporains, policiers, thrillers et science-fiction.
     
  • Frédéric Elkaim, 50 ans, enseignant et conseiller en art contemporain
    Il aime les fictions, les romans contemporains, les policiers et les thrillers, les écrits autobiographiques et la bande dessinée.
    Il a récemment aimé A la recherche du temps perdu de Marcel Proust, Ulysse de James Joyce et Léviathan de Paul Auster.

Liste des 10 œuvres en lice :

Un succès !  

Pour  la  première  édition  de  son  Prix  du  Public,  le  Salon  du  livre  a  reçu  pas moins de 351 candidatures de jurés potentiels venues de toute la Suisse  romande  mais  également  de  France  et  même  d’outre-mer,  dont  84%  de  femmes et une moyenne d’âge de 41 ans. 12'246 : c’est le nombre de fois que  la page dédiée au Prix du Public du Salon du livre et de la presse de Genève  a été visitée en seulement 2 semaines ! 

Pourquoi un Prix du Public ?

2016 a clôturé la cinquième et dernière édition du Prix du Salon du livre de Genève. Emmené par un jury de professionnels présidé par l’écrivain Metin  Arditi, il a récompensé les auteurs Hoai Huong Nguyen, Pierre Assouline, Patrick Rambaud, Florian Eglin et Douna Loup. Désormais, c’est aux visiteurs et amis du Salon du livre que revient la mission  de primer le roman de  l’année ! Qui de mieux que notre cher public, féru de  littérature et accro aux bonnes histoires, pour vibrer, adorer, réfléchir, hésiter, s’enthousiasmer, s’émouvoir ?

 

Avec le soutien de

Caran d'Ache

Top