Le Prix du Public du Salon du livre de Genève

Et la lauréate est...

Gaëlle Josse pour Une longue impatience (Noir sur Blanc). Le prix lui sera remis le mercredi 25 avril à 17h30 sur l'apostrophe dans le cadre de l'inauguration du salon par le jury, la maison Caran d’Ache et l’USAP (Union Suisse des Attachés de Presse), partenaires du prix.

Les deux autres titres finalistes du Prix du Public étaient...

  • La beauté des jours de Claudie Gallay (Actes Sud)
  • Manikanetish de Naomi Fontaine (Mémoire d’encrier)


Liste des 10 oeuvres en lice pour 2018 

  • Entre deux mondes d’Olivier Norek (Michel Lafon)
  • La beauté des jours de Claudie Gallay (Actes Sud)
  • La méthode Sisik de Laurent Graff (Le Dilettante)
  • Le roi, Donald Duck et les vacances du dessinateur de Patrick Roegiers (Grasset)
  • Les guerres de mon père de Colombe Schneck (Stock)
  • Manikanetish de Naomi Fontaine (Mémoire d’encrier)
  • Notre-Dame des égarées d’Alexandre Voisard (Zoé)
  • Sauver les meubles de Céline Zufferey (Gallimard)
  • Trois jours chez ma tante d’Yves Ravey (Minuit)
  • Une longue impatience de Gaëlle Josse (Noir sur Blanc)


Histoire d'un prix 

Le Prix du Public du Salon du livre de Genève, en partenariat avec Caran d'Ache et USAP, lancé en 2017 et doté d'une récompense de 5'000 francs suisses distingue chaque printemps l'auteur d'un roman écrit en français et paru dans l'année écoulée*.  Le lauréat est choisi par un jury populaire de dix personnes, hommes et femmes, composé de visiteurs et amis du salon. L’accent est mis sur les œuvres originales, fortes, généreuses et en phase avec la philosophie d’ouverture d’esprit et de débat portée par la manifestation.
* Le roman lauréat 2018 doit avoir été publié entre le 1er août 2017 et le 31 janvier 2018.
 

Portrait du jury 2018

Suzanne Vianin, 65 ans, greffière à la retraite

Elle aime Annie Ernaux, Delphine De Vigan, Sylvain Tesson, Christian Bobin et Henry David Thoreau. Elle a récemment lu Sur les chemins noirs de Sylvain Tesson, Joë de Guillaume De Fonclare et L’enfant qui mesurait le monde de Metin Arditi.

Véronique Gerbex, 55 ans, entrepreneure en restauration

Ses 3 dernières lectures ? La symphonie du hasard livre 1 de Douglas Kennedy, Comment Starbucks a sauvé sa peau sans perdre son âme d’Howard Schultz et J’ai toujours cette musique dans la tête d’Agnès Martin-Lugand. Elle a craqué pour ? Trois baisers de Katherine Pancol, Une colonne de feu de Ken Follet et Le Cercle de Bernard Minier.

Hélène Mondada, 43 ans, assistante sociale

Elle prend plaisir à lire des romans contemporains, des biographies, des essais et des autobiographies surtout ceux signés Amélie Nothomb, Stéphane Mallarmé, Jean-Paul Dubois, Lucas di Fulvio et Adélaïde de Clermont-Tonnerre.

Claire Carpentier, 32 ans, support informatique 

Ses écrivains fétiches ? Erik Orsenna, Daniel Pennac, Haruki Murakami, Boris Vian et Andreï Kourkov. Ses dernières lectures ? La route du thé et des fleurs de Robert Fortune, Into the wild de Jon Krakauer et Shadow of the Silk Road de Colin Thubron.

Céline Magada, 20 ans, étudiante en lettres 

Elle dévore des fictions, des romans contemporains, des pièces de théâtre, des essais et des bandes dessinées. Ses auteurs favoris ? Rick Riordan, Guillaume Musso, William Shakespeare, J. K. Rowling et Philip Pullman.

Michel Rothen, 61 ans, professeur de français à la retraite 

Il aime Jim Harrison, Henning Mankell, Elena Ferrante, Haruki Murakami ou encore Edna O’brien. Il a dernièrement lu et adoré Celle qui fuit et celle qui reste d’Elena Ferrante, Zouleikha ouvre les yeux de Gouzel Iakhina et Le vieux saltimbanque de Jim Harrison.

Bernard Rérat, 57 ans, quality manager en horlogerie

Il dévore ? Tous les livres de Giacometti et Ravenne, Joël Dicker, Didier van Cauwelaert, Bernard Werber ou encore d’Éric-Emmanuel Schmitt. Ses coups de cœur 2017 ? Je suis mort un soir d'été de Silvia Härri et Demain les chats de Bernard Werber.

Charles Hübscher, 48 ans, spécialiste au DDPS

Ce passionné de lectures sur le sport, de biographies et de thrillers a récemment dévoré La Formule de Dieu de José Rodrigues dos Santos, Les Bruines de Lanester de Jean Failler et La Frontière invisible de Kilian Jornet.

Cyril Brette, 32 ans, ostéopathe indépendant 

Ses auteurs favoris ? Romain Gary, Alexandre Dumas, Laurent Gaudé, Joseph Kessel et Maylis de Kerangal. Ses derniers coups de cœur littéraires ? Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson, Ces rêves qu'on piétine de Sébastien Spitzer et Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre.

Vladimir Lardin, 27 ans, assistant en parfumerie 

Il aime Françoise Sagan, Philippe Besson, Harper Lee, Anna Gavalda et Gustave Flaubert. Ses trois dernières lectures ? Tiens ferme ta couronne de Yannick Haenel, La vie devant soi de Romain Gary et Le livre des Baltimore de Joël Dicker.
 

Téléchargez le règlement du Prix 2018 » (.pdf)


Avec le soutien de

 

 

 

 

 

 

Top